Manger sans faire l’épicerie

Posséder une petite fermette pour produire sa nourriture. Qui n’y a pas déjà pensé ? Une vache broutant l’herbe et produisant du lait, le cochon qu’on cuisinera en famille, les champs à perte de vue où pousseront fruits et légumes… Puis, pouf! Le rêve est parti en fumée. Mais manger sans se rendre à l’épicerie le samedi matin, c’est possible, même si l’on a peu d’espace.

De la compagnie utile

Deux poules sont suffisantes pour fournir en œufs frais une famille de quatre personnes. Une poule pourrait pondre jusqu’à 200 œufs par année. Il faudra construire un petit poulailler pour abriter les animaux et les protéger des prédateurs. Abreuvoir, mangeoire, paille, copeaux et nourriture seront aussi nécessaires. Une fois le tout en place, il ne reste qu’à faire l’entretien et à visiter régulièrement nos nouvelles petites amies.

Cultiver sa passion

Pas besoin d’avoir des acres de terrain pour cultiver ses fruits et légumes. Pommier, poirier ou prunier se plantent bien dans un coin de la cour. En plus de donner des fruits, l’arbre fournira de l’ombre et agrémentera l’aménagement paysager. Pour le jardin, quatre planches de bois, de la terre à jardin, du fumier et des plants : le tour est joué. Fines herbes, tomates, carottes, radis, laitue et même concombres peuvent se cultiver dans des pots sur un balcon. Ça sentira bon jusque dans la maison. Attention! Jardiner peut vite devenir une passion envahissante, surtout quand on parle de concombres.

Tout se renouvelle

Cachés dans un coin du balcon ou de la cour, le bac à compost et le baril récupérateur d’eau sont des compléments parfaits pour ceux qui souhaitent s’autosuffire. Les déchets organiques et les résidus verts du jardin y seront transformés en compost pour enrichir le jardin l’année suivante. Quant à l’eau de pluie, elle sera récupérée dans votre baril pour arroser les plants de tomates et les fleurs. Comme le dit la maxime : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Une fois les bases jetées, ne reste plus qu’à pousser l’idée un peu plus loin. En se procurant quelques ingrédients de base et le matériel nécessaire, on peut facilement cuire son pain pendant que l’on dort paisiblement ou bien fabriquer son vin et sa bière pour impressionner la visite.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.