Les changements

LES CHANGEMENTS

Il y a les petits et il y a les grands.
Il y a ceux qui libèrent et ceux qui déchirent.
Il y a aussi ceux qui nous font découvrir d’autres parcelles de nous,
de nouvelles profondeurs…
Et il y a ceux qui nous amènent ailleurs.

Quand le vent de changement se pointe et s’élève, il nous offre la possibilité de nettoyer ce qui est encrassé, de nous libérer de ce que nous traînons depuis si longtemps, que nous avons l’impression—je dis bien l’impression—que ça fait partie de nous, de qui nous sommes. Pourtant, ce n’est pas NOUS, notre essence, notre âme. Ce sont des choix, bien qu’inconscients, que notre être a fait dès la jeune enfance. Des fausses croyances que nous avons acceptées et que nous véhiculons tout au cours de notre vie, qui finissent par nous peser, nous alourdir…et nous empêcher d’avancer pour évoluer.

Ces fausses croyances que vous avez acceptées au début de notre vie, forgent qui vous choisissez d’être tout au long de votre vie. Et tout était nécessaire, les détours également… car ils ont été des apprentissages, des compréhensions, des perceptions. Toutefois… quand on entreprend le chemin vers SOI, on CHOISIT de passer du temps à se défaire de ces pelures qui nous enveloppent, nous étouffent et nous maintiennent dans un inconfort confortable. Ces pelures ou fausses croyances nous tirent vers le bas, vers le mal-être, vers le vide intérieur… cet endroit où la tristesse est maîtresse, où l’angoisse est présente et où TOUT, même les banalités de la vie, TOUT devient compliqué.

Ce vide intérieur nous amène à errer dans notre propre vie, à être spectateur de ce qui s’y passe, à regarder la parade passer sans jamais y sauter, à ne plus rien ressentir ou… encore, à trop ressentir… Ce fameux vide, on tente de le combler et de le remplir par tout ce qui est extérieur à nous… que ce soit par la nourriture, par le ménage, par les excès de toutes sortes. Une grande contribution à ce vide intérieur… l’oubli de SOI… car en donnant, donnant et donnant aux autres, en les priorisant à notre propre détriment, sans se permettre de recevoir, de se remplir… nous nous faisons violence, allant même jusqu’à nous épuiser, à ne plus exister. Et finalement, quand on est à terre, à regarder les carreaux de près, à sentir le ciment froid et dur contre notre corps, à ne plus avoir le goût de rien, on s’arrête… on quitte, on explose, on soupire, on abandonne… ne sachant plus quoi faire.

Et si cet arrêt que la vie nous OFFRE était un cadeau?

Eh oui, un cadeau! Bien sûr, sur le coup, on ne voit pas ça comme ça, mais avec le temps et du recul, on voit que peut-être, à quelques reprises, la vie nous a envoyé le signe de ralentir, de prendre soin de soi, de faire les choses différemment. Ces fameux signes, on a choisi de ne pas les voir, parce qu’on avait peur du changement, qu’on était trop occupé à survivre, à prendre soin des autres, à s’éparpiller, à performer, à s’étourdir… préférant dire qu’on n’avait pas le temps de prendre le temps…

Mais tout est un CHOIX : notre vie, nos amours, nos relations, notre métier.

À cette étape où tout crashe, où tout s’écroule, bien souvent, on se sent désillusionné de tout, on se sent perdu, on cherche la paix par bien des moyens, on lit des livres de croissance personnelle, on pige des cartes inspirantes, on assiste à des conférences et on convoite tout ce qui pourrait donner un sens à notre vie… à ce vide, à cette détresse qu’on ressent à l’intérieur… sans y arriver…

Et parfois, après tout cela, on entrevoit de reprendre contact avec nous-mêmes, de nous écouter réellement, de nous faire face et de nous poser les vraies questions, en prenant soin d’accueillir les réponses qui montent et qui sont offertes…

On réalise également

que la seule façon de remplir ce vide… c’est de l’intérieur, en s’aimant SOI-MÊME, en s’accueillant dans TOUT ce que nous sommes, et en prenant soin de nous et de nos besoins… comme nous le faisons si bien pour les autres.

Lors de cette quête ou reconquête de SOI, on comprend également qu’en faisant le choix conscient d’être NUMBER 1 dans notre vie, en étant notre 1ère priorité, au-delà de tout, ce choix nous amènera à entrevoir une lueur d’espoir, à retrouver notre étincelle, notre vibration d’amour, notre joie pour enfin émerger de ce vide, et s’accompagner soi-même dans ce chemin sinueux, mais Ô combien révélateur et libérateur à la découverte de SOI, afin de nous permettre de nous remplir, petit à petit, de NOUS-MÊME…

Ayant parcouru ce chemin sinueux, à ma façon, je vous offre de le partager avec vous sous forme de consultations individuelles et de vous accompagner dans cette découverte de VOUS. N’hésitez pas à aller consulter mon tout nouveau site Internet : louisegreniermedium.com

Namasté

Louise Grenier
Médium et accompagnatrice en cheminement personnel

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.