Se pardonner et être doux avec soi

Combien de fois dans la vie nous vivons des situations où nos blessures, quelles qu’elles soient, se ravivent et reviennent en puissance, sapant notre énergie, notre joie de vivre, nous apportant tristesse, colère et mal-être? Ça nous arrive à tous, à un moment donné, et c’est durant ces moments que tout fout le camp (temporairement… bien sûr)… Toute sagesse… acquise pendant des années… soudainement fait place à ce sentiment d’urgence d’atteindre… en paroles ou par les gestes, parce qu’ainsi, notre souffrance sera apaisée, du moins, c’est ce que nous pensons, ce que nous voudrions… et, plus précisément… c’est, inconsciemment, bien sûr… l’espoir que l’autre pourra l’encaisser, l’accepter et que nous en serons libérés…

OUFFF!
Eh non… c’est pas comme ça que ça se passe…

Lorsqu’une grande blessure est touchée, ravivée… par une personne, une situation ou un événement… nous oublions tout et l’impulsivité embarque, cette souffrance qui nous amène à réagir sans penser, à être vindicatives, accusatrices, même parfois méchantes… et à avoir des idées préconçues que nul ne peut défaire… tellement elles semblent réelles… et, tout cela, même si nous pensions avoir réglé cette blessure, du moins en grande partie… un autre grand… oufff!

Et, quand la tempête s’essouffle, nous nous retrouvons ébouriffées et surprises par l’intensité de notre réaction… ne sachant plus trop quoi faire de tout cela… et nous nous retirons… blessées… déboussolées…

Plus tard… nous nous expliquons, nous nous excusons, nous comprenons… Et nous réalisons… que des marques sont laissées, des gens se sont retirés de notre vie… et nous nous arrêtons devant ce chaos, cette montagne, ce néant… Eh boy! Des fois, j’avoue que ce sont de dures leçons que celles-là, ça nous déchire le cœur… sans compter celui de ceux qui sont autour…

Et, comme nous ne voulons pas rester éternellement avec cette charge, cette pesanteur, nous entrevoyons POUR NOUS-MÊMES… le pardon, la repentance et les 4 paroles qui guérissent (méthode Ho’oponopono).

Elles se présentent pour apaiser et guérir :

Je suis désolée.
Pardonne-moi.
Je te remercie.
Je t’aime.

Cette méthode nous amène à faire face à nos actions, à nos réactions, à nous en rendre responsables; à les accepter, à les accueillir comme des apprentissages que la vie nous offre pour guérir de nos blessures et nous alléger de nos souffrances.

En nous offrant le PARDON, nous nous traitons avec tendresse, affection et amour comme nous traiterions notre meilleure amie, ACCEPTANT ainsi avec humilité la leçon offerte pour qu’elle puisse être transcendée, comprise et apprise.

SOYONS DOUCES AVEC NOUS-MÊMES ET AIMONS-NOUS ASSEZ pour accepter de continuer notre merveilleuse évolution et cheminer, pas à pas, vers notre PROPRE BONHEUR, celui du cœur, de l’âme.

NOUS SOMMES AMOUR.
Puissions-nous nous en inspirer… le plus souvent possible.

Humblement, namasté.

♥ ♥ ♥

Vous voulez en savoir plus… vous vous sentez coincés dans votre vie, vous avez des questions ou vous avez le goût de faire des prises de conscience et d’avancer dans votre cheminement afin que la vie soit plus légère et ENFIN retrouver la joie et la paix dans votre cœur, contactez-moi et nous pourrons prendre le temps de faire un bout de chemin ensemble afin de continuer notre évolution et être de plus en plus en paix dans votre vie.

Vous pouvez me joindre sur mon site Internet : www.louisegreniermedium.com.
Au plaisir de partager des moments d’évolution ensemble.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.