Quel est votre style d’attachement dans vos relations amoureuses?

La théorie de l’attachement a été formalisée par le psychiatre et psychanalyste John Bowlby en 1969.

Cette théorie soutient que nos relations amoureuses et interpersonnelles sont teintées par la façon dont nous avons vécu notre attachement envers les personnes qui prenaient soin de nous à l’enfance. Si, dans les premières années de sa vie, un enfant fait l’expérience de la détresse et qu’il peut s’appuyer sur une personne significative le rassurant et le réconfortant, il développera une capacité à s’attacher aux autres de façon sécurisée. Si par contre, il ne trouve pas de réponses adéquates à ses besoins, il peut avoir des difficultés à se relier aux autres, ce qui se répercutera négativement dans plusieurs sphères de sa vie .

Dans la relation de couple, le style d’attachement que chaque partenaire a développé en raison de son histoire personnelle aura une influence sur le fonctionnement de la relation.

Voici un aperçu des quatre styles d’attachement amoureux que l’on peut développer selon la qualité de notre lien avec nos parents :

L’attachement sécure

La personne a une image positive d’elle-même et des autres, elle a une bonne estime de soi, elle se sent digne d’être aimée, elle fait preuve d’autonomie, elle est à l’aise avec l’intimité, elle est capable d’engagement et d’interdépendance, ses émotions ne sont pas envahissantes ni refoulées.

L’attachement préoccupé

La personne a une très faible estime de soi, elle est insécure et idéalise facilement les autres, ses relations sont conflictuelles, elle est jalouse, colérique et dépendante de l’autre. Cette personne doute d’elle-même et de la sincérité de son partenaire.

L’attachement détaché

La personne est solitaire et fait peu confiance aux autres, ce qui résulte en une peur de l’intimité. Lorsqu’elle est célibataire, elle aura des relations sexuelles qu’elle évitera de transformer en relation amoureuse. Elle préfère sa propre autonomie au détriment des relations intimes. Sa confiance en elle est très grande et cela peut même aller jusqu’à l’idéalisation de soi.

L’attachement craintif évitant

La personne a souvent vécu un abandon durant l’enfance, elle s’engage donc en surface avec les autres, elle vit un malaise avec les émotions positives et négatives, elle prône l’indépendance et la liberté, elle fuit l’engagement et est détachée émotionnellement. Dans le cas où la personne est dans une relation engagée, elle est méfiante et fait peu confiance à l’autre. La peur de souffrir la fait craindre l’intimité.

Pour vous sensibiliser à votre style d’attachement, vous pouvez faire le test d’évaluation des styles d’attachement dans les relations amoureuses développées par le psychologue américain Chris Fraley et ses collègues. Cependant, ne prenez pas ce test comme une ligne directrice, car un style d’attachement peut varier au cours de la vie : http://www.psychomedia.qc.ca/tests/relation-amoureuse-style-d-attachement.

Victoria Lipinskaia

Victoria Lipinskaia est une sexologue passionnée. À travers ses chroniques, elle vous partagera du contenu varié, touchant les divers aspects de la sexualité afin de vous aider dans l’épanouissement de votre vie émotionnelle, relationnelle et sexuelle.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.