Marie-Claude Nichols

Afficher la galerie
2 Photos
Marie-Claude Nichols

J’ai eu envie de vous surprendre (je suis certaine que ma famille le sera aussi !) à propos d’un sujet qui a piqué ma curiosité.

Marie-Claude Nichols

J’ai eu envie de vous surprendre (je suis certaine que ma famille le sera aussi !) à propos d’un sujet qui a piqué ma curiosité.

J’ai eu envie de vous surprendre (je suis certaine que ma famille le sera aussi !) à propos d’un sujet qui a piqué ma curiosité.

Comme la plupart le savent, avril 2014 a été pour moi le passage de la vie politique municipale à la politique provinciale. Ainsi, mon arrivée à l’Assemblée nationale du Québec, m’a permis de découvrir un environnement nouveau et faire connaissance avec 125 députés représentants tous les coins de notre merveilleuse province, d’Ungava à l’Outaouais en passant par l’Abitibi, la Gaspésie, etc.

Ainsi, dans les lignes qui suivent, j’ai eu envie de vous surprendre (je suis certaine que ma famille le sera aussi !) à propos d’un sujet qui a piqué ma curiosité.

La représentation masculine étant majoritaire à l’hôtel du Parlement, soit 73 % des représentants élus sont des hommes, j’ai été étonnée de découvrir comment beaucoup d’entre eux s’adonnaient à la pêche et à la chasse. Je dirais même que la plupart sont des passionnés qui adorent raconter leurs histoires de chasse et surtout le temps qu’ils mettent à se préparer pour leurs expéditions annuelles.

C’est en écoutant leurs parcours, dans leur jargon bien à eux, que certaines réflexions se sont succédé dans ma tête ! À cette étape, bien que la chasse et la pêche soient des activités traditionnelles qui font partie de notre culture, m’imaginer en habit de camouflage avec un fusil à la main à attendre patiemment la bête ne m’était jamais passé par la tête.

Étant une citadine convaincue et convaincante, j’ai été témoin à maintes reprises des femmes qui, sans permis, regardaient leurs maris chasseurs partir pour leurs retraites annuelles au fond des bois sans pouvoir les accompagner. Je dois l’avouer, dans mon cas, pas d’envie ni pincement au cœur. De plus, le fait de chasser des animaux ne m’apparaissait pas nécessairement attrayant jusqu’à ce que je comprenne le sens de la chasse dans l’écosystème, et ce, sans oublier la connexion avec la nature.

Petit à petit, j’ai eu envie d’en apprendre plus sur ce sport et c’est pourquoi j’ai secrètement suivi le cours Initiation à la chasse avec arme à feu (ICAF) et le Cours canadien de sécurité dans le maniement des armes à feu (CCSMAF). M’inscrire a été synonyme d’un parcours du combattant. Inscription par courriel, aucune information donnée à l’avance, lieu de rencontre divulgué au dernier moment. J’ai même dit à ma famille que je suivais une formation du Barreau alors que j’étais inscrite à ces cours !

C’est avec grande fierté que je vous annonce aujourd’hui que je suis détentrice de mon permis de port d’arme à feu (PPA) ainsi que de mon permis de chasseuse. Oui, oui, je suis moi-même surprise… Ces cours m’ont permis de démystifier les armes à feu et d’apprendre à les manier en toute sécurité.

En ce moment, je n’ai pas encore pratiqué ce nouveau sport qu’est la chasse. Chaque chose en son temps ! À travers ce parcours, j’ai été en mesure de constater l’intérêt croissant des femmes envers la chasse et la pêche. L’arrivée de la clientèle féminine coïncide avec les efforts que font plusieurs pourvoiries pour se débarrasser de l’image d’un produit réservé aux hommes. Il suffit de jeter un coup d’œil sur le net pour voir à quel point ils ont raffiné leurs produits et leur image. Les propriétaires de ces établissements ont réalisé que les femmes et les enfants ne choisissent plus seulement la maison, le chien ou la voiture familiale. Ils ont un mot à dire sur la destination vacances…

4 Commentaires
  1. Surprise tu dis ? Au bout de cette lecture, surprise ! Mais pas tant que ça. Pour le peu que je connaisse de la femme que tu es (et sûrement que plusieurs appuieront mes dires) je pourrais énumérer facilement plus d’une douzaine de qualificatif: généreuse, sociable, souriante, épanouie, forte, battante, fière, respectueuse, fidèle, ambitieuse, rigoureuse et passionnée. Toutefois, le seul qualificatif que je considère qui te colle à la peau est déterminée. Tu es un exemple pour le monde parlementaire. Bravo Marie !

  2. Amenez-en des défis! ! Après celui de Pierre Lavoie, je te vois fort bien en habit de camouflage et talons hauts!
    Félicitations à toi ma fille! Tu es un exemple de détermination pour tes deux ados et pourquoi pas aussi….pour tes collègues de l’Assemblée Nationale!

  3. Super Marie Claude, mais ce qu’il faut avant tout c’est la raison qui pousse les chasseurs à chassé. Bien sûr le sport , mais aussi de manger l’animal. Pour ce faire il faut aussi le débiter correctement afin d’éviter le gaspillage de la viande. Je te sais déterminée et je suis convaincu que tu y arrivera avec de bons compagnons de chasse.
    Je te souhaite beaucoup de plaisirs. Attention au BUCKFEVER.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.