Marie-Noëlle Ladouceur

Afficher la galerie
1 Photos
Marie-Noëlle Ladouceur
Marie-Noëlle Ladouceur

Enfin! Je suis bien dans ma peau et je peux marcher la tête haute!

Le moment d’un instant, j’ai cru que ma vie allait s’éteindre, mais avec ma détermination et ma volonté, elle s’est réanimée!

C’est le 28 avril 2015, assise dans le bureau de mon médecin, que tout a commencé. Après avoir reçu les résultats de mes prises de sang, mon médecin demande à me voir. Je sais pertinemment qu’il y a un problème. Depuis quelques temps, j’étais fatiguée, sans énergie et j’avais pris du poids. J’ai pensé à un débalancement de ma glande thyroïde, mais le diagnostic fut tout autre!

Mon médecin me dit : « Votre taux de glycémie est très élevé. Vous souffrez de diabète. » Tout à coup, dans ma tête, j’ai vu ma vie s’éteindre. Je me suis dit que c’était impossible que ça m’arrive à moi. Non! C’est impossible! Mes enfants sont jeunes et ont encore besoin de leur mère… Je ne pourrai plus manger ce que j’aime. Je vais mourir!!! J’aime trop la vie pour mourir si jeune. J’avais 38 ans! Voyons! Ce n’est pas possible. Mes yeux se remplirent de larmes. Comme la vie est injuste! Je me ressaisis donc et je dis alors à mon médecin : « Non! Je ne laisserai pas cette maladie gagner. Je vais me battre contre elle. »

Quand mon médecin me remis les prescriptions pour les bandelettes, glucomètre, médicaments et tout le « kit », je sortis donc de son bureau. J’étais en colère et peinée par la vie qui était injuste avec moi. Je n’aurai plus de vie. Toujours me piquer pour prendre mon taux de glycémie, lire les informations nutritionnelles sur chaque aliment que je consommerai. Tout un casse-tête! Que vais-je manger? Quand j’ai appris la mauvaise nouvelle à ma famille, tous furent surpris. Je me faisais dire sans cesse : « Que vas-tu faire? »

Dès le lendemain, j’ai pris rendez-vous avec une nutritionniste. Elle m’a guidé en me suggérant les portions recommandées pour moi dans chacun des groupes alimentaires. Je ne peux pas vous cacher, qu’au début, ce changement fut difficile. Peu à peu, j’ai appris à modifier les recettes. Maintenant, les sucres raffinés, c’est terminé pour moi. Je cuisine maintenant mes muffins, gâteaux, barres tendres et le tout sans sucre et même sans gras. Même mon conjoint et mes enfants lisent les étiquettes nutritionnelles. Depuis, j’ai perdu 34 livres. Je ne suis plus considérée diabétique, mais bien pré-diabétique. Voyez la preuve que l’alimentation a vraiment un fort impact sur notre santé. Enfin! Je suis bien dans ma peau et je peux marcher la tête haute!

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.