Valérie Sangin photographe

La robe, les bagues, la limousine, le champagne, le party… La journée d’un mariage est une succession de petitsmoments, de grandes émotions, de rires et de larmes. On ajoute à cela le stress, les sous, le temps qui passe toujours trop vite et voilà, c’est déjà fini.

Voyager dans le temps, ce n’est pas de la science-fiction! Photographier un mariage est une manière d’arrêter le temps, d’y revenir et de permettre aux mariés de savourer tous les détails qu’ils ont manqués le jour de leur mariage. De voir des émotions fébriles et puissantes chez leurs amis, leurs familles, qui s’expriment de mille manières.

Je dois vous avouer une chose : je pleure à chacun de mes mariages. La connexion que je ressens avec la charge émotive présente dans la salle lorsque deux personnes se communiquent leur amour devant leurs familles et amis me traverse à chaque fois. À travers les années, c’est un sentiment qui ne s’est jamais dilué chez moi.

Être un photographe de mariage veut en réalité dire être un photographe omniprésent. Au courant d’une seule journée, on peut être amené à photographier :

  • Des gens de toutes religions, de toutes nationalités et de tous métiers.
  • Des enfants, des bébés.
  • Des petits objets (bagues, bijoux, détails, souvenirs).
  • De très grandes salles : salles de réception, églises, maisons.
  • Des événements qui se déroulent très rapidement, qui ne se répètent pas et qu’on ne peut en aucun cas manquer.
  • Des photographies de nuit, de soirée, de party!

C’est tout un défi! Et c’est ce qui me garde à l’affût lors d’une longue journée, car je veux absolument tout capter. La photographie de mariage, c’est raconter une histoire d’amour. Quand les mots me manquent, heureusement que je peux sortir ma caméra.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>