Destination Thaïlande

Chaque mois, on découvre une destination à travers les adeptes du voyage. Ce mois-ci, Myriam Baril-Boisclair visite la Thaïlande en sac à dos, avec deux enfants de 4 et de 5 ans.

Fiche de la voyageuse

Nom : Myriam Baril-Boisclair
Âge : 35 ans
Ville : Montréal
Nombre de pays visités : 15

Question de la curieuse :
Quel a été le pire moment de ton voyage?

Il y a la fois où nous avons dû mimer un taille-crayon ou des flotteurs pour enfants! La fois où nous avons cherché une toilette dans le Quartier chinois de Bangkok et que nous sommes tombés sur des toilettes turques… pas trop évident avec des enfants! Également la fois où, à Koh Phi Phi, nous avons négocié un super tour de bateau pour aller voir la plage du film The Beach et faire du snorkeling… Une activité gratuite pour les enfants, sans toutefois comprendre qu’il n’y aurait pas de dîner d’inclus et aucune possibilité de retourner sur terre pour acheter de la nourriture. Et, finalement, la fois où nous avons tous eu mal au cœur pendant le trajet en bateau entre Phuket et Koh Phi Phi. Les antinauséeux étaient pourtant offerts gratuitement à l’embarquement. Bref, de belles anecdotes à raconter à notre retour!

Question de l’accro du shopping :
Quel a été ton meilleur achat et celui que tu regrettes?

Tout le monde vous le dira, il faut absolument négocier ses achats en Thaïlande. Les meilleurs achats aux meilleurs prix ont été faits à Chiang Mai, dans le Sunday Market et dans le Night Market. À Bangkok, c’était plus cher, mais tout de même très abordable. Nous avons acheté des t-shirts, des foulards, des paréos et d’autres vêtements, que nous avons lavés maintes et maintes fois et qui sont encore très beaux. Une dépense à ne pas manquer, ce sont les merveilleux massages thaïs! Notre seul regret a été de ne pas pouvoir acheter ce que nous voulions, car nous voyagions à sac à dos et devions tout transporter sur nous.

Question de la planificatrice :
Combien ça coûte, la chambre, les repas et tout le reste?

La dépense la plus importante d’un voyage en Thaïlande, c’est le prix du billet d’avion pour s’y rendre. Une fois rendu, le transport en commun est très diversifié et abordable. Le prix d’une chambre pour quatre varie entre 30 $ (Chiang Mai) et 60 $ pour une petite hutte à Koh Phi Phi. Évidemment, pour plus de luxe, le prix peut monter, mais l’inverse est aussi possible. Côté bouffe, pour moins de 5 $ par personne, on peut facilement manger à notre faim. Sans oublier les smoothies et les fruits frais vendus à des prix dérisoires. Les activités coûtent toutefois plus cher. Par exemple, aller voir les éléphants au Elephant Nature Park près de Chiang Mai nous a coûté un peu moins de 100 $, mais ça incluait le transport, le buffet végétarien et le temps passé avec les éléphants pendant lequel nous avons pu les nourrir et les laver.

Question de celle qui cherche sa prochaine destination :
Pourquoi tu y retournerais?

J’y retournerais pour le doux choc culturel, mais aussi pour l’attitude très amicale des Thaïs envers les enfants. J’y retournerais pour la douceur de la vie thaïe, l’impression qu’il y a tellement moins de règles et d’encadrement que dans notre univers, où tout est normalisé. J’y retournerais pour les temples et les massages. J’y retournerais pour la bouffe et le coût de la vie, pour la chaleur et les marchés. J’y retournerais pour continuer à explorer, car un voyage de trois semaines était loin d’être suffisant!

Question de l’épicurienne :
Qu’as-tu mangé et bu d’exceptionnel?

Le mot d’ordre est « oser ». Oser goûter et acheter dans les marchés ou sur la rue. Nous avons pu goûter à plein d’aliments, comme des cœurs de poulet et des fruits de cajous. Le meilleur a été les Pad Thaï, les soupes coco et les nombreux fruits frais déjà coupés. Les smoothies, les noix de coco et la crème glacée au coco sont vendus partout et sont aussi excellents. Mon plus jeune fils étant allergique aux arachides, nous avons dû surveiller de près son alimentation. Nous avions même préparé un petit carton écrit en anglais et en thaï avec une image d’arachide, pour s’assurer de bien se faire comprendre. Il n’a fait aucune réaction allergique.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.