Londres en quatre, Paris en cinq!

Londres en 4, Paris en 5

Cours, cours, Bianca! Fais ta valise, n’oublie rien. Surtout, fais des kits qui s’agencent. Tu ne sais pas quelle température il fera. Joue-la safe, Bianca. N’apporte que du noir et blanc. Après tout, c’est l’Europe; on reste classique. Non, Bianca, pas de 4 pouces dans tes valises. Tu vas marcher, pédaler et boire! Non, Bianca, tu n’as pas les moyens d’acheter du linge là-bas. Donc, bourre ta valise et dépêche-toi de te rendre à l’aéroport, car tu sais qu’il va y avoir un embouteillage avant d’arriver au terminal YUL et qui risque de te stresser encore plus. Et, à voir ton teint vert et tes yeux cernés, tu as besoin de vacances…

Me voici dans l’avion. J’admire fièrement mes black fashion boots à talons plats achetés spécifiquement pour notre voyage. En attendant le décollage, je publie fièrement sur FB une photo de mes bottes et la carte de Londres en arrière-plan annonçant notre départ vers deux des plus belles villes du monde.

Au moment où je suis plongée dans mes albums-photos Pinterest sur Londres, François me fait signe de mettre mes écouteurs. Il est prêt à continuer la série Suits (saison 5, épisode 8). Je souris. J’adore écouter cette série avec Harvey Specter! Avant d’y plonger pour les 6 heures restantes du vol, je m’assure que la belle Hélène (ma belle-maman) ne manque de rien. La voici, placotant avec son voisin de siège qui se dirige vers l’Inde, un verre de rouge à la main et un bouquin non commencé. Tout va bien, que je me dis!

Quelle chance que j’ai de me retrouver en plein ciel avec ces deux personnes extraordinaires! En février, au 50e anniversaire de mon beau François, la belle Hélène a déclaré qu’elle allait fêter les 50 ans de son fils à Paris. Rien de moins! et que ma seule contribution serait d’organiser l’événement. What!? Après avoir longuement flippé, j’ai trouvé que le deal était bon. J’avais carte blanche. Donc, avec beaucoup de sérieux, je me suis mise au boulot afin de trouver les appartements parfaits, dans les bons quartiers, et de tracer un itinéraire de rêve sur 10 jours.

Errer sans destination précise ni horaire; sans pression. Sentir la vibe des deux villes était ma devise. Pas question d’attendre dans de longues files interminables devant le London Eye ou la tour Eiffel! Malgré mon grand intérêt pour les beaux-arts, j’allais passer mon tour et ne pas entrer au Louvre pour saluer La Joconde et les 35 000 œuvres qui s’y trouvent. J’allais juste vivre le moment présent et me délecter des yeux de tout ce qui m’entoure, m’en inspirer, apprendre, prendre simplement le temps de vivre et apprécier ce cadeau inestimable en compagnie de mon amoureux et de la belle et distinguée Hélène Harper.

Londres : Notting Hill

Heathrow, samedi 7 h (YUL : 2 h!). Nous nous familiarisons avec le London Underground… Nous cherchons à descendre à la station Paddington (Oui, oui! comme l’ours brun.). C’est à Gloucester Terrace, en plein cœur du quartier boho-chic de Notting Hill (Oui, oui! comme dans le film avec Julia et Hugh, qui a été tourné sur cette rue.), chez Sara and Ben (des hôtes Airbnb), que nous séjournons pour les quatre prochains jours avant de mettre le cap sur Paris.

L’appartement est petit, mais sublimement décoré à la bibi style! habillé de rouge et de noir, ce vibrant espace nous convient parfaitement. Sans perdre une seconde, malgré le jet lag qui nous habite, nous partons découvrir notre quartier, qui semble éclectique.

C’est en longeant le Hyde Park que nous marchons, sans le savoir, en direction ouest. En chemin, nous découvrons un quartier verdoyant, propre et rangé. Devant nous, il y a foule! Of course, c’est le Portobello Road Market, qui se tient uniquement le samedi. Et c’est un must en visite ici!

Un méli-mélo à ciel ouvert d’antiquités, de collections et d’articles vintage. Je craque carrément quand je vois les chapeaux de Sara Tiara. OMG! Je la vois, cette Sara : une belle grande blonde souriante et authentique qui porte fièrement ses créations. Elle a su réinventer et moderniser les coiffes et chapeaux royaux en tartans traditionnels. Elle y faufile les plumes de cygne, de faisan, de paon et tout autre oiseau rare qui patauge dans The Serpentine à Kensington Gardens.

Déambulant dans la foule, nous terminons notre balade à Portobello dans une méga fiesta culturelle : bouffe et band au talent douteux, mais bonne humeur au rendez-vous. Les Londoniens fraternisent dans ce brouhaha déjanté.

Malgré notre lourde fatigue, c’est en black cab londonien que nous nous rendons chez Zaika, un resto indien réputé et ultraraffiné. Nous allons y boire notre premier verre de champagne et enfin trinquer aux 50 ans de Franky.

Notre première journée à Londres se termine, et je suis déjà en amour avec cette ville. Épuisée, je m’endors dans le creux du cou (qui sent toujours bon) de mon amoureux, enchantée par ma première journée dans la capitale anglaise.

À suivre…

Bianca La Rochelle

Je suis Bianca La Rochelle, designer intérieur éclectique et styliste. Je suis une artiste fashionista au style coloré, parfois boho-chic. Je me passionne pour les chaises et je suis amoureuse d’un homme merveilleux. Mais avant tout, je suis la maman d’un petit garçon de 8 ans plein de vie, Romy-Jacques. Je vis à 100 miles à l’heure dans ma Mini entre mon beach house à Saint-Zotique et le Plateau-Mont-Royal, sans parler de mes nombreuses escapades à la découverte des villes et des endroits les plus trendy au monde.

Suivez-moi
Bianca La Rochelle designer
www.biancalarochelle.com

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>