Prévenir le stress associé à la visite en clinique

La clinique vétérinaire est définitivement un facteur de stress chez la plupart des animaux.

En observant et en détectant les signes de peur et d’anxiété en clinique, vous êtes maintenant en mesure d’agir afin de limiter le stress de votre animal et de lui faire vivre une expérience positive. Voici donc trois actions à poser lorsque vous détectez des signes de peur ou d’anxiété chez votre animal :

1. Au moment de l’interaction avec les autres

Un des stresseurs les plus importants pour les animaux en clinique vétérinaire sont les interactions avec les autres animaux qu’ils peuvent rencontrer.

Un chat qui se retrouve dans son transporteur au niveau du sol au moment ou un chien vient le sentir pourrait être un exemple d’un stresseur très important chez le chat. Le chat pourrait rapidement avoir très peur et pourrait devenir très réactif.

RECOMMANDATION :
Surélever le transporteur sur une table ou sur une chaise afin de lui offrir un environnement limitant les interactions indésirables. Cette action permettra à votre animal l’observation des lieux ainsi qu’un environnement plus sécurisant. L’ajout d’une couverture sur le transporteur peut s’avérer également efficace afin de limiter les stimuli visuels pour votre chat et favoriser environnement plus sécurisant.

2. Au moment de la pesée

Un autre stresseur très important pour les animaux en clinique est le moment de la pesée. En effet, le bruit, l’instabilité et la surface glissante peut définitivement faire peur à votre animal.

RECOMMANDATION :
Leurrer votre animal avec sa gâterie préférée au moment de le peser. En associant la pesée avec un évènement positif, il y a de fortes chances que le stress relié à la balance diminue. Cette approche vise à changer l’état émotionnel ou comportemental de l’animal envers un objet par la distraction.

3. Au moment de l’examen physique du vétérinaire

La fameuse table d’examen froide, glissante et instable et les manipulations physiques par un visage non familier peuvent augmenter le risque d’une mauvaise expérience par l’animal.

RECOMMANDATION :
Chez le chien, associer les manipulations avec un évènement positif en utilisant une friandise pour distraire votre animal afin d’éviter qu’il en garde un souvenir négatif en plus de minimiser les contentions par l’équipe traitante. Chez le chat, l’utilisation d’un transporteur avec toit amovible peut également être intéressant afin que l’examen physique du vétérinaire puisse se dérouler dans le transporteur. Cette façon de procéder permet d’augmenter le sentiment de sécurité de votre animal et minimise le stress que ce dernier pourrait ressentir au moment de l’examen.

Valérie Robidoux

Valérie Robidoux est une passionnée des animaux et souhaite faire une différence dans son milieu. À travers ses chroniques, le but de cette futur médecin vétérinaire sera de briser les mythes et de fournir des outils simples et rapides afin de venir en aide à ceux désirant mieux comprendre et mieux communiquer avec leur animal dans le but d’établir une meilleur relation et de répondre plus adéquatement aux besoins immédiats de ces derniers.

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre et restez informé des dernières publications ajoutées.